24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

31% des 6-9 ans déclarent devoir expliquer leurs devoirs à leurs parents

Source de stress chez les plus jeunes, les devoirs riment souvent avec organisation pour les parents. Un moment clé de la journée des plus jeunes, dont l’accompagnement représente aujourd’hui une vraie difficulté pour 1 parent sur 5. Si ces derniers sont parfois sévères avec le système éducatif (trop de devoirs, pas assez de fun) ils sont eux-mêmes souvent démunis quand il s’agit de prendre les choses en main !

31% des 6-9 ans déclarent devoir expliquer leurs devoirs à leurs parents

Hantise de nombreux parents une fois la porte de la maison refermée, le temps des devoirs angoisse. Et malheureusement pour ceux qui ont de jeunes enfants, les soucis gagnent en intensité au fil des années. En effet, plus le niveau se complexifie, plus les petits rechignent à s’y mettre…
Si les parents d’enfants de 3 à 6 ans sont en effet près de 80% à apprécier accompagner ces derniers dans leurs activités scolaires à la maison, quand on passe aux choses sérieuses (avec les véritables devoirs, pour les 6-9 ans), ils sont 1/3 à considérer l’accompagnement comme une vraie corvée. Idem pour les principaux intéressés, les 9 ans déclarant à 60% ne pas aimer s’y atteler.

Concrètement : de véritables craintes et parfois de l’énervement

• 20% des parents ne s’estiment pas toujours compétents pour accompagner les enfants dans leurs devoirs. Conséquence, ils sont 21% à expédier ce moment, le jugeant « rapide » et craignant « des cris, du stress et pas de plaisir ». En cause ? Des devoirs pas assez funs ni didactiques pour près de 47% des parents de 6-9 ans.
• Ceux-là même ont d’ailleurs peur d’apprendre de mauvais gestes quand il s’agit de savoirs fondamentaux : ils sont 29% dans ce cas, concernant la lecture, un chiffre qui monte à 32% pour l’écriture
• Edifiant : l’ensemble des parents interrogés (pour les 3-9 ans, donc) sont même 7% à juger que le temps des devoirs est source de tensions et d’énervement, soit près d’1 parent sur 10

Un bon moyen pour dédramatiser : aborder les savoirs fondamentaux sous l’angle du jeu

Si les devoirs scolaires semblent laborieux, ils n’en restent pas moins indispensables. Afin d’accompagner ces moments d’apprentissage, et de s’accorder des instants mêlant jeu et découverte, les jouets ludo-éducatifs proposent non pas une alternative, mais un complément idéal. 95% des enfants de 3-9 ans déclarent d’ailleurs aimer apprendre en s’amusant, et près de 82% souhaitent des outils plus ludiques et interactifs comme des livres qui parlent, posent des questions…

Exemple type : Sorti cet été, Mon Lecteur Leap, est le nouveau lecteur interactif de LeapFrog. Un jouet permettant d’explorer des univers particulièrement riches et variés, depuis les premières notions de sciences et de mathématiques jusqu’à la géographie… de manière amusante. Avec une bibliothèque interactive de plus de 40 thèmes proposant jusque 50 activités par livre et carte, c’est l’outil essentiel pour développer la curiosité et appréhender la lecture de façon ludique. Il permet également d’apprendre à tracer et écrire chiffres et lettres. Aidés par un guide interactif, les plus petits découvrent et apprennent en jouant avec leurs livres d’écriture.

*source : Etude IDM – Institut des Mamans pour LeapFrog – Etude quantitative online via questionnaires auto-administrés réalisée entre le 29 avril et le 11 mai 2014 auprès d’un échantillon représentatif de 525 parents d’enfants âgés de 3 à 9 ans et 300 enfants âgés de 6 à 9 ans.

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 octobre 2014