24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

16 propositions pour doper les économies d’énergies

Olivier Ortega, avocat associé, a remis vendredi son rapport sur les contrats de performance énergétique à Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre du Développement durable. Ce rapport propose 16 recommandations afin de créer une nouvelle dynamique autour des contrats de performance énergétique et la rénovation des logements en France.

Le contrat de performance énergétique est un instrument pour aider à la réalisation des objectifs en matière d’économies d’énergie dans les bâtiments. Pour ce secteur, le Grenelle de l’Environnement fixe la réduction de la consommation d’énergie à 38 % d’ici 2020 et prévoit notamment la rénovation de 400.000 logements par an à partir de 2013. Ce contrat de performance énergétique repose sur une garantie de résultat. Il permet aux maîtres d’ouvrage publics ou privés (propriétaires, mais aussi parfois bailleurs ou locataires) de recourir à des prestataires qui s’engagent sur une diminution chiffrée de la consommation énergétique. Si cet objectif, inscrit dans le contrat, n’est pas atteint à l’issue des travaux, les prestataires devront alors indemniser leurs clients.

Pour créer une nouvelle dynamique autour des contrats de performance énergétique, Olivier Ortega a été chargé, en juillet 2010, de recenser les freins juridiques, économiques et techniques à leur réalisation, et de formuler des propositions pour développer leur attractivité. Fruit d’une large concertation, le rapport propose 16 recommandations. L’une des principales est la création d’une mission d’appui qui permettrait d’accompagner et de soutenir les acteurs dans l’élaboration de leurs projets de contrats de performance énergétique. Le rapport explore également les moyens de faciliter leur financement, en tenant compte des spécificités du logement social comme de la copropriété. Il préconise aussi la rédaction d’une documentation de référence sur le sujet. « Investir dans la rénovation énergétique des bâtiments est une nécessité qui répond à un double enjeu : la lutte contre le changement climatique avec la réduction des gaz à effet de serre, et l’amélioration du pouvoir d’achat grâce à la diminution des factures énergétiques. Le contrat de performance énergétique, au même titre que le crédit d’impôt pour le développement durable et les certificats d’économie d’énergie, est l’un des instruments permettant d’atteindre les objectifs du Grenelle de l’Environnement », rappelle la Ministre.

> Télécharger le rapport ORTEGA (PDF – 1140 Ko)
Source : Ministère du développement durable

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 mars 2011