24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

15% des étudiants et lycéens ont déjà subi des violences physiques

Selon les résultats de la dernière enquête santé SMEREP*, les violences verbales, psychologiques et physiques à l’encontre des étudiants et lycéens en France devient un sujet de société préoccupant. En effet, 30% des étudiants ont déjà subi des violences verbales et/ou psychologiques.

L’enquête révèle ainsi que près 1/3 des étudiants français ont déjà subi des violences verbales et/ou psychologiques. Parmi ces violences, 52% ont été commises par des personnes inconnues des victimes. Concernant les violences physiques, les étudiants sont 15% à en avoir déjà subi, provenant de leur environnement proche (famille, amis,…) dans 60% des cas. Malgré ce chiffre important, ils sont 21% à n’en avoir parlé à personne, avec comme raison principale, qu’ils ne savaient pas à qui en parler (46%).

Près de 15% des lycéens ont déjà subi des violences physiques
Concernant les lycéens, les résultats sont d’autant plus alarmants. 31% d’entre eux, ont déjà subi des violences verbales ou psychologiques. En faisant un focus sur les lycéens d’Ile-de-France, ils sont 36% à déclarer avoir été victime de ce type de violences. Les méthodes sont variées, les lycéens sont ainsi 12% à déjà avoir subi des violences verbales ou psychologiques sur les réseaux sociaux. 18% n’en ont alors pas parlé, les lycéens s’expliquent de la même manière que les étudiants, ils sont 47% à ne pas savoir à qui en parler lorsque cela leur arrive. Raisons inquiétantes, en Ile-de-France, car les lycéens fournissent d’autres justifications, ils sont alors 40% à ne pas en avoir parlé par honte et également 40% par peur des représailles.

Enfin, l’enquête montre que près de 15% des lycéens ont déjà subi des violences d’ordre physiques provenant à 70% de leur environnement proche.

« L’enquête que publie la SMEREP montre l’évolution des violences à l’encontre des jeunes. Les réseaux sociaux ont parfois un rôle perverti et se transforme alors en outil de harcèlement. Elle pointe également le fait que les jeunes ne savent pas vers qui se tourner lorsqu’ils sont victimes de violences. La SMEREP tient donc à alerter sur ces comportements et inciter les lycéens et étudiants à en parler autour d’eux, afin de ne pas rester isolés. L’accueil SMEREP (1) permet aussi à ces jeunes de trouver du soutien et des conseils.», déclare Pierre Faivre, Administrateur, Chargé de prévention à la SMEREP.

La SMEREP organise son « FREE HUG DAY »
À l’occasion de la Journée Internationale des Câlins, la SMEREP organise au sein de son accueil Saint-Michel, un « FREE HUG DAY » le 21 janvier 2016. Un chargé de la prévention santé SMEREP sera ainsi présent et disponible pour des « Free hugs » accompagné d’une distribution de badges en forme de cœur.

* Etudes OpinionWay pour la SMEREP réalisées selon la méthode des questionnaires auto-administrés en ligne, du 9 avril au 7 mai 2015 auprès de 500 étudiants de toute la France et de 654 d’Ile-de-France, et du 23 avril et du 23 avril au 21 mai 2015, auprès de 407 lycéens de toute la France et de 427 d’Ile-de-France.

1 – Accueil SMEREP : 54 Bd Saint Michel 75006 Paris de 9h à 17h50 – 01 56 54 36 34 : Appel non surtaxé du lundi au samedi de 9h à 18h (17h le Samedi)

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 janvier 2016