24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

« Le livre de noir de l’agriculture » : comment on assassine nos paysans, notre santé et l’environnement

Vous n’aurez probablement plus faim à la lecture de ces pages… Avec « Le livre de noir de l’agriculture : comment on assassine nos paysans, notre santé et l’environnement », la journaliste Isabelle Saporta vous explique comment sont produits patates, tomates, jambon et autres aliments que nous plaçons pourtant au cœur de nos assiettes. Mais loin de se contenter de brosser un tableau alarmiste, elle avance des solutions simples pour cesser le délire productiviste de l’agriculture intensive d’aujourd’hui.

Isabelle Saporta est journaliste. Elle a longtemps préparé les émissions de Jean-Pierre Coffe sur France Inter. Elle est l’auteur de documentaires, dont Manger peut-il nuire à notre santé ? et collabore à Marianne.


Vous souvenez-vous des Shadoks, ces étranges oiseaux qui passaient leur vie à pomper, pomper, pomper et à inventer des machines toujours plus absurdes ? Les Shadoks, aujourd’hui, c’est nous, ou plutôt notre agriculture. Malgré son coût prohibitif, celle-ci ne respecte ni le pacte social qui la lie aux paysans, ni le pacte environnemental qui la lie aux générations futures, ni même le pacte de santé publique qui la lie à chacun de nous. Les ressources d’eau sont gaspillées, polluées. Nous recevons chaque jour dans nos assiettes notre dose de pesticides et autres résidus médicamenteux. L’agriculteur ne s’en sort plus, et il est injustement voué aux gémonies, lui qui n’est que le bouc émissaire d’un système qu’il subit. La confiance est rompue.

Pendant deux ans, Isabelle Saporta a parcouru les campagnes françaises. Dans cette enquête, elle met au jour l’absurdité du système, en le remontant de la fourche à la fourchette, du cours d’eau pollué aux cancers environnementaux provoqués par les pesticides, des animaux trop traités à l’antibiorésistance. La conclusion semble s’imposer : puisque notre agriculture pose plus de problèmes qu’elle n’en résout, il est urgent de changer de cap et de revenir à davantage de raison. Mais si tout le monde s’accorde sur le constat d’échec, aucun responsable politique ne veut prendre le risque de s’attaquer aux fondements de l’agriculture intensive.

« Le livre noir de l’agriculture » d’Isabelle Saporta
Editions : Fayard – Collection : Documents
Format (135 x 215), 252 pages
Prix public TTC : 17,90 €

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 mars 2011